• San Ignacio Mini

    Le lendemain, nous sommes allés visiter les ruines de la mission de San Ignacio Mini.

    Au 17ème siècle, des jésuites sont venus en Amérique du Sud dans ce qui est actuellement le nord de l’Argentine, le sud du Brésil et le sud du Paraguay pour évangéliser les indiens Guaranis. Les indiens ont eu « le choix » : devenir esclaves des portugais ou perdre une partie de leur culture en allant dans les missions jésuites. Les jésuites ont néanmoins été assez corrects avec eux, seulement deux d’entre eux administraient une mission de 1000 à 4000 guaranis. Chaque guarani qui se mariait se voyaient offrir une maison (pour lutter contre la polygamie), les enfants étaient scolarisés puis apprenaient un métier, un conseil « municipal » de guaranis était nommé, par contre les chamans qui avaient trop de pouvoir étaient chassés. Les jésuites laissaient les indiens parler leur langue qui était une langue purement orale et l’ont écrite, le guarani est encore maintenant la deuxième langue officielle du Paraguay. Les missions ont prospéré pendant 150 ans malgré plusieurs attaques de marchands d’esclaves. Mais au 18ème siècle, sous la pression des portugais, le pape a ordonné aux jésuites de quitter l’Amérique du Sud, laissant les missions à la proie des marchands d’esclaves.

    Quelques ruines de missions subsistent en Argentine, au Brésil et au Paraguay. Les plus jolies sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Celle de San Ignacio Mini est la mieux conservée de toutes.

    Nous avons assisté à la visite guidée en espagnol puis avons refait la visite tous seuls pour tout expliquer aux filles. Le soir nous avons assisté à un son et lumière avec audio-guide en français. C’était assez bien fait mais un peu court.

    San Ignacio Mini

    San Ignacio Mini 

    Il a de nouveau beaucoup plu pendant la nuit, nous n’avons donc pas pu aller visiter les parcs régionaux qui émaillaient notre route car les pistes étaient impraticables. Nous avons donc roulé jusqu’à une aire de pique-nique en bord de route près d’une station-service. La vue n’était pas des plus belles mais sous la pluie, cela n’avait pas beaucoup d’importance et cela nous a permis de rattraper notre retard de CNED, effectivement, pendant les jours de visite des chutes, les filles n’ont pas été très assidues.


  • Commentaires

    1
    Soleil1111
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 08:52

    Bonjour, si les cours n'ont pas été très suivis, c'est tout à fait compréhensible vu l'état de l'école (ci-dessus dans les photos) Rire!!!

    A bientôt, avec toutes mes amitiés.

    2
    Lundi 14 Octobre 2013 à 20:35

    elles apprennent différemment.....

    nous vous embrassons tous affectueusement!!

    David, laure et Noa

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :