• Cafayate

    Cafayate est une charmante petite ville située à 1600 mètres d’altitude, entourée de vignes.

    Pour l’atteindre, nous avons à nouveau passé de nombreuses rivières à gué. En effet, ici c’est l’été mais aussi la saison des pluies. Pour notre plus grand bonheur, il ne pleut quasiment pas où quelques gouttes la nuit, cela suffit néanmoins pour apporter un peu d’eau dans les rivières qui sont à sec la quasi-totalité de l’année. Et comme ici il y a énormément de petits cours d’eau, les Travaux Publics ne se sont pas embêtés à construire des ponts ou mettre des buses, ils ont fait de larges cassis pour que l’eau passe sur la route.

     

     

    Pour nous, Cafayate fut essentiellement une étape mécanique, Max souhaitait changer les plaquettes de freins avant que nous entamions l’ascension de hauts sommets.

     

     

     

     

     

    Une fois les nouvelles plaquettes installées, nous souhaitions rejoindre Salta, la capitale provinciale. Pour cela, deux routes s’offraient à nous : la première passant par l’est, goudronnée et magnifique sur les 50 premiers kilomètres, la seconde, en moins bon état, beaucoup plus longue que la première mais magnifique et typique tout du long. Nous avons décidé de faire les deux.

     

     

     

     Nous sommes tout d’abord allés dans la Quebrada de Cafayate appelée aussi Quebrada de las Conchas (eh oui, ici à plus de 500 kilomètres de l’océan, il y a eu un jour des coquillages, il en reste des fossiles !), en prenant la belle route goudronnée. C’est une gorge creusée par une rivière entre des montagnes multicolores. Nous avons adoré ! De belles roches rouges, marrons, vertes … des grottes, des fenêtres, un amphithéâtre (une grande salle creusée dans la roche)…

    Nous souhaitions dormir dans ce décor magnifique mais c’est devenu depuis peu une réserve provinciale et il est interdit d’y bivouaquer. Dommage ! Nous avons donc fait demi-tour au bout de 50 kilomètres.

    Après une nouvelle nuit à Cafayate, nous avons pris la seconde route. Sur 150 kilomètres, c’est une piste, la ruta 40. La ruta 40 est une route qui traverse l’Argentine du nord au sud. Nous avions été assez surpris dans le sud car elle était souvent goudronnée ou en passe de l’être mais ici, c’est vraiment la ruta 40 comme on l’imagine et comme on la voit dans les reportages : une piste, parfois étroite, entourée de cactus, parfois à flanc de colline… 

     Nous sommes passés dans plusieurs Quebradas dont celle de Las Flechas dans laquelle des roches en forme de pointes s’élèvent vers le ciel.

      


    Nous avons traversé des vallées agricoles où poussent entre autre des piments et plusieurs petits villages avec leurs maisons en torchis.  

     Cafayate 

    Nous sommes arrivés dans celui de Molinos. Nous l’avons élu « plus joli village d’Argentine » (pour l’instant !) : un village calme, tranquille, de jolies maisons, une belle église avec son toit en bois de cactus… 

    Cafayate 

    Quelques kilomètres plus loin, nous avons traversé Seclantas, un village où exercent de nombreux tisserands réputés de ponchos et de châles. Nous avons regardé quelques temps une dame à l’œuvre, il en faut de l’énergie ! 4 heures pour faire la trame d’un châle, 10 jours pour le tisser, 15 jours pour faire un poncho. Nous avons craqué pour un joli châle, un peu plus mettable qu’un poncho en France ! 

    Cafayate 

    Cafayate

     

     

     

    Nous sommes arrivés à Cachi, la ville du coin (2500 habitants) et avons dormi deux nuits au camping car il recèle un trésor (pour les filles), une piscine couverte ! Elles s’en sont données à cœur-joie.

     

     

     

    De Cachi à Salta, la route est goudronnée, elle traverse tout d’abord le Parque National de Los Cardones, un parc  dédié à la préservation de cette espèce de cactus, il y en avait des milliers. Ce parc contient entre autre un immense plateau à 3000 mètres d’altitude traversé par la recta Tin-tin, une ligne droite de 14 kilomètres, un ancien chemin inca devenu route. La route monte ensuite à 3457 mètres pour redescendre rapidement (en 100 kilomètres) jusqu’à Salta à 500 mètres d’altitude. 

    Cafayate


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :